Quels sont les barèmes de salaire ?

Dans la plupart des cas, des barèmes ont été fixés au sein de la commission paritaire de ton employeur (c’est-à-dire le secteur d’activités : Horeca, grande distribution, etc.). Dans ce cas, ton salaire est soumis à ces barèmes.

Montants au 1er juin 2017 :

Âge Pourcentages du RMMG Montants bruts Indexés en juin 2017 Salaire horaire minimum pour un contrat 38h/semaine
moins de 17 ans 70% 1.093.81€ 6,64 €
17 ans 76% 1.187.56 € 7,21 €
18 ans 82% 1.281,32 € 7,78 €
19 ans 88% 1.375,08 € 8,35 €
20 ans 94% 1.468,83 € 8,92 €
21 ans et plus 100% 1.562,59 € 9,49 €

S’il n’existe aucun barème spécifique dans ton secteur ET que tu es engagé pour moins d’un mois calendrier, ton employeur peut fixer librement le montant de ton salaire.

S’il n’existe aucun barème spécifique dans ton secteur ET que tu es engagé pour une période d’au moins un mois calendrier, alors tu as droit au revenu minimum mensuel moyen garanti (RMMMG), qui varie en fonction de ton âge.

Les cotisations sociales, c’est quoi ?

Qu’est-ce que c’est ?

Lorsqu’un employeur engage un travailleur, il doit le déclarer à l’ONSS (Office National de Sécurité Sociale) et payer des cotisations sociales sur sa rémunération. C’est la même chose pour toi ; les cotisations sociales sont directement retirées de ton salaire. Tu peux l’apercevoir sur ta fiche de paie (le salaire brut – les cotisations sociales et les impôts = le salaire net).

Avantage pour les étudiants

Quand tu es engagé en tant qu’étudiant, les cotisations sociales que l’on prélève sur ton salaire sont réduites. Concrètement, on ne retire que 2,71% de ton salaire brut (au lieu du taux ordinaire de 13,07%). Cela te permet d’avoir un salaire net plus élevé !

Maximum 475 heures par an

Attention, pour bénéficier des cotisations réduites, tu ne peux pas dépasser 475 heures de travail par année civile (c’est-à-dire, du 1er janvier au 31 décembre). Auparavant, on parlait des « 50 jours », mais cela a changé !

Attention! Tu peux choisir de travailler plus de 475 heures sur l’année mais tu paieras des cotisations sociales plus élevées dès la 476ème heure de travail.

Pour vérifier le nombre d’heures que tu as déjà prestées et connaître le nombre d’heures restantes dans ton quota, rends-toi sur le site http://www.studentatwork.be. Tu peux y obtenir une attestation qui précise le nombre d’heures qu’il te reste : ce document est de plus en plus souvent demandé par les employeurs ! N’hésite pas à te rendre dans un centre Infor Jeunes ou dans un Espace Public Numérique si tu as besoin d’aide pour te procurer ton attestation.

Secteurs d’activités spécifiques

Dans certains secteurs d’activités, il existe des règles particulières relatives à l’ONSS et donc, aux cotisations sociales. C’est le cas notamment si :

  • Tu exécutes un travail occasionnel pour les besoins du ménage d’un employeur, sans dépasser 8 heures par semaine. Dans ce cas, tu n’es pas soumis à l’ONSS et tu ne dois donc pas payer de cotisations sociales.
    Exemple : Le baby-sitting (maximum 8 heures/semaine) !
  • Tu effectues un travail dans le secteur socioculturel pendant maximum 25 jours/an. De nouveau, tu ne dois pas être déclaré à l’ONSS pour ces 25 jours et tu ne payeras par conséquent aucune cotisation sociale sur ta rémunération. On parle parfois de « contrat article 17 ». Exemple : Un job d’animateur sportif.
  • Tu effectues un travail occasionnel dans l’agriculture, l’horticulture ou l’Horeca. Dans ce cas, tu dois être déclaré à l’ONSS mais tu bénéficies de cotisations sociales réduites, à certaines conditions.
    Exemple : Faire la moisson chez un agriculteur ou travailler dans un bar.
Attention! Tous ces jobs particuliers ne rentrent pas dans ton quota des 475 heures job étudiant !
Consulte Horeca@work. Il s’agit d’un service en ligne qui te permet de voir pendant combien de jours tu peux encore bénéficier de ce régime avantageux dans l’Horeca.

Dois-je payer des impôts ?

Faut-il remplir une déclaration d’impôts ?

Oui ! Chaque année, tu dois remplir une déclaration fiscale pour inscrire les revenus que tu as perçus l’année précédente et ce, peu importe ton âge et le montant que tu as perçu. Tu as le choix entre une déclaration papier ou électronique (via Tax-on-web). Si tu optes pour la version papier, tu dois en principe recevoir le document avant le 1er juin. Si ce n’est pas le cas, contacte le SPF Finances au 02/572.57.57.

Dois-tu payer des impôts ?

Tu devras payer des impôts si tes revenus annuels bruts imposables (= tes salaires bruts – tes cotisations sociales) sont supérieurs à 11 042,86€ € pour tes revenus de 2018, déclaration fiscale en 2019. Néanmoins, même si tes ressources sont inférieures à ce montant, tu dois toujours remplir une déclaration fiscale !

En travaillant comme étudiant, restes-tu à charge de tes parents ?

Concernant les impôts, tu dois également savoir que tes parents bénéficient actuellement d’une diminution d’impôts car tu es « à leur charge ». Ils pourraient perdre cet avantage si tes ressources venaient à dépasser un certain montant.

Lorsque l’on parle de tes ressources, cela reprend l’ensemble de tes rentrées financières. Il peut donc s’agir de la rémunération de ton job étudiant, à laquelle on additionne l’éventuelle rente alimentaire dont tu es bénéficiaire (y compris celle versée à l’un de tes parents en ton nom)

Montants pour l’année de revenus 2018 – Déclaration fiscale de 2019
Situation du jeune Ressources brutes à ne pas dépasser pour rester à charge de ses parents
Jeune à charge d’un couple marié ou de cohabitants légaux  6 807,50 €
Jeune à charge d’un contribuable isolé  8 620 €
Jeune handicapé à 66% à charge d’un contribuable isolé  10 207,50 €

Exemple : en 2018, tu as perçu 6.000€ brut et tu es à charge de tes parents (couple marié). Ton revenu brut n’est pas supérieur au seuil de 6.807,50 €. Tu restes donc bien à charge de tes parents pour l’année de revenus 2018.

Vais-je garder mes allocations familiales ?

Avant 18 ans

Tu as droit aux allocations familiales sans condition jusqu’au 31 août de l’année civile au cours de laquelle tu atteins l’âge de 18 ans.

Après 18 ans et jusque 25 ans

Tu conserves le droit aux allocations familiales tant que tu suis des études et que tu ne dépasses pas plus de 240 heures de travail par trimestre.

Attention, durant la période juillet-août-septembre (c’est-à-dire le 3ème trimestre), des règles particulières s’appliquent suivant ton statut :

Tu poursuis tes études
Tu peux travailler sans limitation pendant le 3ème trimestre (juillet-août-septembre). Cela n’aura aucune incidence sur tes allocations familiales.

Tu as finis tes études en juin
Tu dois distinguer deux grandes périodes :

1) Pendant le mois de juillet : tu peux recevoir les allocations familiales si tu ne dépasses pas 240 heures de travail durant le 3ème trimestre ;

2) Pendant les mois d’août et de septembre, tu dois distinguer deux hypothèses :

  • Si tu t’inscris en tant que demandeur d’emploi : tu as le double statut (tu es étudiant ET demandeur d’emploi). Tu ne dois donc pas dépasser 240 heures de travail pendant le 3ème trimestre (règle applicable aux étudiants) ou ne pas dépasser un salaire de 541,09 € brut par mois* (règle applicable aux demandeurs d’emploi). La caisse d’allocation familiale appliquera la norme la plus favorable. Pour rappel, le stage d’insertion professionnelle ne peut pas démarrer avant le 1er août.
  • Si tu ne t’inscris pas en tant que demandeur d’emploi : tu ne dois respecter que la règle du maximum de 240 heures de travail sur le 3ème trimestre.

* Montant indexé chaque année

Attention! Contrairement à l’ONSS, l’ONEM et FAMIFED ; le Contrôle des lois sociales n’autorise toutefois pas officiellement le travail étudiant après les études. Si un contrôle est effectué, le jobiste déjà diplômé serait donc en défaut par rapport à eux.

Après 25 ans

Tu ne reçois plus d’allocations familiales.

Partager